Forum de discussions générales. Le cœur est réservé aux inscrits et amis. Des rubriques sont ouvertes aux invités dont une section pub. Partageons nos Horizons.


arc-en-ciel Salut Invité,
Bienvenue sur nos forums.
mégaphoneLa section PUBS est ouverte! (même en mode invité).


feu vertPour lutter contre le spam, l'ouverture de nouveaux sujets n'est accessible qu'en mode inscrit.
feu vertPlus d'infos sur les accès.

Bonne visite.

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Etoille

avatar
Admin
Admin
http://parentsdaujourdhui.discutforum.com
Au nom de toutes les femmes mutilées par cet acte de barbarisme gratuit, banalisé par un protocole médical mensonger, qui n'a pas de raison médicale d'ailleurs.

L'épisiotomie comme bcp d'autres actes entourant la naissance, est (trop) souvent fait sans le consentement éclairé de la parturiente ou sans son consentement tout court.

Un consentement éclairé: Allons voir du coté du CNGOF (collège national des gynécologues et obstétriciens français)
Selon les RECOMMANDATIONS POUR LA PRATIQUE CLINIQUE de l'épisiotomie (2005)

Du coté pratique:

La pratique libérale de l'épisiotomie ne prévient pas la survenue
des déchirures périnéales
du 3e et du 4e degré. Elle réduit en revanche le risque de survenue de déchirures périnéales antérieures, de moindre gravité.

La pratique libérale de l'épisiotomie ne prévient pas la survenue d'une incontinence urinaire, qu'elle soit d'effort, ou par urgenturies ("impériosités mictionnelles").

La pratique libérale de l'épisiotomie ne prévient pas la survenue d'une incontinence anale, et semble même exposer à ce risque dans les trois premiers mois du post-partum.
Il n'est pas recommandé de réaliser systématiquement une épisiotomie
chez la primipare
Il n'y a pas de preuves pour recommander la pratique systématique de l'épisiotomie en cas de manœuvres obstétricales ou lors d'une suspicion de macrosomie (gros bébé)
La pratique systématique de l'épisiotomie ne se justifie pas en cas d'extraction instrumentale

Pour l'avenir:
Actuellement, il n'est pas possible d'évaluer le rôle préventif d'une politique libérale d'épisiotomies sur le risque de troubles de la statique pelvienne à long terme, en raison du manque de données scientifiques.[Quelles conséquences sur la vie d'une femme 20 ans plus tard?]

Le seul élément objectif est la réduction de la force musculaire périnéale trois mois après l'accouchement dans le groupe avec épisiotomie libérale.[Ho?]

En conclusion, l'épisiotomie libérale en prévention des troubles de la statique pelvienne et des incontinences n'a pas atteint ses objectifs.

Par conséquent, la pratique libérale de l'épisiotomie n'est pas recommandée.

Alors: les oui mais c'est pour votre santé, celle du bébé ect...EXIT!
Voici le reflet d'une société médicale obsolète, les protocoles sont figés depuis plus de 30 ans!

C'est le reflet d'une lassitude, mais aussi et surtout la frontière du non respect: ces gestes systématiques (et malheureusement routiniers) sont déshumanisants, traumatisants à court et long terme. C'est plus pratique pour faire abstraction de la souffrance des femmes de sortir: "c'est le protocole", on minimise, voire on nihilise le sujet.

Dois-je rappeler la réalité? : que les épisios sont faites à vif (oui), que la suture aussi dans la plupart des cas "ben vous êtes pleine d'endorphines, vous devez rien sentir allez...le produit aura pas le temps d'agir", pour ne pas dire c'est le doc' qui peut pas attendre "mais l'épisio doit marcher" ect...
(surtout que des moyens simples et efficaces pour prendre en charge la douleur sont possibles. De même qu'il est possible d'éviter bcp de situations ou l'épisio se retrouve faite: la position plat dos, la péridurale, le stress et la surmédicalisation font souvent d'un accouchement naturel un accouchement instrumentalisé et/ou problématique.

Ah...à ce propos je voulais soulever ceci:
Nous avons retenu le terme "usage libéral" pour les populations ou elle était largement utilisée et "usage restrictif" lorsqu'elle était réduite à une utilisation minimale.
(!!)

Usage libéral veut bien dire ce que ça veut dire (et nous parlons d'épisiotomies): selon le vent, ou comme on veut quoi.
Souvenez-vous, les actes médicaux ça paie: codés et remboursés, c'est ce qui fait en grande partie tourner les hôpitaux, cliniques, cabinets...et les groupes internationaux du secteur.

Nous payons des cotisations pour le système de santé: c'est super, tout le monde à accès aux soins :-) Et les requins aussi.
Le matériel (tout le matériel: lourd, léger, vaccins, médicaments, pansements...tout) fournit pour nos soins provient de lobbies pharmaceutiques.
Le système de soins publique est soumis aux lois du système financier de multinationales.
Les structures publiques médicales sont corrompues, menées par la loi du marché: on garde la façade "notre intérêt, votre santé" c'est rassurant avec le coté blouse "blanche" et ça évite de préciser: nous vous vendons la santé que nous jugeons bonne pour vous et surtout pour nos intérêts économiques. Cependant nous comprenons: Santé=Solidarité...

A partir de là le bât blesse: Le respect et la préservation de la vie de millions de personnes sont sublimés par le flux financier d'une poignée d'avides.

¥ Il paraît déraisonnable de définir un taux global brut idéal d'épisiotomies.
¥ Il faut instituer une politique incitative pour faire baisser progressivement le taux moyen d'épisiotomies en France en dessous
de 30 %.[depuis 1998 plus de 70% des primipares concernées, 36% des multipares, les chiffres ne bougent pas sic]
¥ Il faut créer des formations théoriques et pratiques sur la prévention du traumatisme périnéal de l'accouchement et sur les techniques de réparation. [ça veut dire que les gynécos ne sont pas formés à ce propos et aussi mal informés!]
¥ Enfin, il faut insister sur l'information qui doit être délivrée à la patiente conformément aux recommandations de l'HAS [haute autorité de santé] en 2005. [pas trop tôt]
Professeur Bernard JACQUETIN
Président

La phrase:"Il faut instituer une politique incitative pour faire baisser progressivement le taux moyen d'épisiotomies en France" est une manière sympa d'amener les choses. La pression inverse est grande. Le système: Du pouvoir contre du fric pour de l'exploitation.

Je te paie un voyage aux Séchelles et pis ton hopital signe avec ma boite, et le matos, tu le paie: en faisant ce que tu as appris: tu opère, incise, répare, casse pour réparer si besoin (ah t'es docteur? tu veux pas? tant pis t'as qu'a faire plein de scanners et d'irm, et d'analyses!! moi je me charge de polluer la vie des gens, ils iront se faire soigner chez toi de toutes façons) pas grave...on dit que tout c'est des dividendes, ça simplifie hachement.

C'est donc pour ça que dans chaque établissement existent des quotas d'actes médicaux. Je ne parle pas des quotas établis à partir du nombre d'actes réellement faits; mais de quotas budgétaires qui définissent le plan prévisionnel de l'établissement.
En d'autres termes, ses subventions.

les chiffres ne sont pas des comptes rendus: "nous avons pratiqué tant d'épisios, de césarienne, de déclenchement ect cette année" mais plutôt des comptes voulus: "il nous faut faire cette année tant d'actes pour avoir tant d'argent". Nous pouvons élargir ceci à tout le système médical en place actuellement.

Vous êtes en droit d'arriver à la mater' en annonçant haut et fort que vous ne voulez pas d'épisio, de touchers, de perf' ou n'importe quel autre acte ou présence médicale sans explications et encore moins sans votre consentement réel.
Et vous avez le droit de refuser! TOUT CE QUE VOUS VOULEZ!

Vous êtes en droit de faire valoir ce droit! En invoquant les recommandations du collège national des gynécologues et obstétriciens français, ainsi que d'autres organisations dont l'OMS.

Je me permet de conclure:
Nos corps, ceux de nos proches et enfants n'ont pas le droit d'être foulés, surtout pour du mercantilisme, c'est un non respect de la vie.

Si on ne peut pas changer la face du monde, ce n'est pas une raison pour ne pas réagir quand nous y sommes confrontés: ces pratiques bouchères ne peuvent se faire qu'avec notre accord (pour le moment) réagissons tant que nous le pouvons encore.


Vous pouvez diffuser ce message, ne changez pas le txt, donnez la source.



Dernière édition par Etoille le Mar 5 Juil - 21:45, édité 2 fois


_________________
Salut Invité.

Au Jeu 29 Juin, les membres de ce forum ont posté 32788 messages dans 3745 sujets.
Le forum existe depuis le 5 Mai 2008 et compte actuellement 51 inscrits.
Merci donc pour chaque passage et message laissé

Taze

avatar
$@0! £%! Taze est Pap's Modo.
$@0! £%! Taze est Pap's Modo.
Hum !!!!
Mauvais souvenirs, l'épisio et le forceps !!
Je ne connaissais par l'épisio, ni le forceps !!
Je me souviens à la naissance du premier, en 1979 ...
Bébé faisait 4kg150
J'assiste à l'accouchement, je ne sais pas si c'est encore autorisé, travail long de 12 heures ...
Bébé a de difficultés à sortir, sans rien dire le médecin accoucheur prend une grosse paire de ciseaux et crack !!! le bruit me résonne encore dans les oreilles ...
A vif bien sûr .. Elle n'a pas eu trop mal, occupée à pousser ...
Je ne m'attendais pas à cela, et aucune parole, aucun mot pour expliquer !!
Ensuite bébé ne sort toujours pas, le médecin prend un grand outil qui ressemble à deux grandes cuillères en forme de pinces ... Toujours sans rien dire ... enfonce cela dans son vagin, et tire très fort en prenant appuie avec ses deux pieds sur la table d'accouchement ...
Très impressionnant !!
Je me suis senti très mal !!! Je ne connaissais pas le forceps .. Je pensais que bébé était mort et qu'ils essayaient de le sortir coûte que coûte ...
Une infirmière m'avait apporter un verre d'eau en me demandant si ça allait ... j'étais mort d'inquiétude.
Bébé est sorti avec les pinces, la tête un peu aplatie !!
L'infirmière m'a tendu les ciseaux qui avaient servi à l'épisio en me demandant si je voulais couper le cordon ombilical, ce que j'ai fait.
Ensuite ils l'ont recousue à vif, bien sûr, mais ça va elle n'avait pas l'air de le sentir de trop, elle était occupée avec bébé qu'elle avait sur le ventre.
Du coup on était inquiets tous les deux, de voir la tête de bébé aplatie au niveau des tempes, aucunes paroles aucun renseignements ..
Seulement une heure plus tard, une infirmière nous a expliqué que c'était normal et que les traces du forceps allaient vite disparaître, que la tête du nouveau né était élastique ...
Effectivement au bout de trois jours sa tête était redevenue normale ...
Pour le deuxième ça s'est bien passé, mis à part la percée de la poche des eaux, en introduisant la main qui tenait des ciseaux pointus, c'était nécessaire pour accélérer le travail parait-il !!!
Je n'en suis pas si sûr !!
Encore un acte barbare pour eux gérer le planning des accouchements !!
Pour le troisième ils nous annoncent le troisième jour, on a cassé la clavicule de votre bébé en le sortant, mais ne vous inquiétez pas on on fait rien ça se répare tout seul.
Effectivement aucune séquelle par la suite, mais que de peur ...
Il suffirait d'expliquer, de rassurer !!!
J'ai eu la chance de pouvoir assister aux trois accouchement, et cela rassure trop la maman, alors si il y a des papas qui lisent, accompagnez la maman dans cette difficile tâche qu'est l'accouchement.
Comment est-ce maintenant, toujours aussi barbare ou c'est amélioré, la péridurale n'existait pas en 79, la maman devait supporter la douleur !!!


_________________

T@ze tourbillonne d'énergie, T@ze ne s'ennuie jamais ...
T@ze est très Amoureux de sa Petite n'Epouse qu'il adôoooore depuis plus de 30 ans ...

mulumadi

avatar
Acrooooooo
Acrooooooo
quel courage, ta femme super

je n'avais pas de péridurale pour marie et j'ai bien senti les neufs points " à vif " après l'épisio...

d'accord pour le manque d'infos et je pense qu'il y a des choses qui sont faites pour le confort des docteurs ( ma copine qui est sage-femme approuve )

valerie


On a plus de secret
On a plus de secret
http://minipouces.forumactif.com
pour mon 1er accouchement, ils ne m'ont rien dit non plus mais mon fils souffrait donc ma gygy a préféré ne pas m'inquièter, mais j'ai été coupé sans que l'on me demande mon avis quand meme !!!! un peu bizarre tout ça wink

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum