Forum de discussions générales. Le cœur est réservé aux inscrits et amis. Des rubriques sont ouvertes aux invités dont une section pub. Partageons nos Horizons.


arc-en-ciel Salut Invité,
Bienvenue sur nos forums.
mégaphoneLa section PUBS est ouverte! (même en mode invité).


feu vertPour lutter contre le spam, l'ouverture de nouveaux sujets n'est accessible qu'en mode inscrit.
feu vertPlus d'infos sur les accès.

Bonne visite.

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Etoille

avatar
Admin
Admin
http://parentsdaujourdhui.discutforum.com
Les femmes s’inquiètent souvent à l’arrêt de la pilule et ont peur d’avoir un problème pour faire un bébé.

En fait, dès l’arrêt de la pilule, la femme retrouve la fertilité qu’elle aurait si elle ne l’avait jamais prise. C’est ce qui explique qu’une femme peut se retrouver enceinte avec un simple oubli de pilule.

Une étude [suite à l'article] montrerait même une amélioration de la fertilité.

Vous pouvez prendre la pilule pendant des années et être enceinte dans les jours suivant son arrêt.

Mais il faut souvent plusieurs mois avant d’arriver à une grossesse. C’est normal et nous évite une surpopulation mondiale. La plupart des femmes dans le monde n’ont pas accès à une contraception efficace.
source: http://tatoufaux.com/spip.php?article3

La pilule booste la fertilité !

Voilà qui va rassurer de nombreuses femmes ! La pilule ne diminue pas les chances d’avoir, plus tard, un bébé. C’est le contraire, son utilisation pendant plus de 5 ans permettrait de tomber plus rapidement enceinte. Tels sont les résultats d’une enquête britannique réalisée auprès de plus de 8 000 couples.

Pilule et fertilitéMéthode de contraception la plus efficace, la pilule agit en bloquant l’ovulation, soit le développement de l’oeuf. Il n’est pas donc étonnant que les médecins se soient rapidement inquiétés des possibilités ultérieures d’avoir un enfant pour les utilisatrices. Mais jusqu’à maintenant, les conclusions contradictoires se succédaient. Certaines d’entre elles décrivent une réduction de la fertilité pendant quelques mois après l’arrêt de la pilule, notamment chez les femmes de plus de 30 ans ayant pris longtemps ce contraceptif. D’autres au contraire, rapportent une diminution des problèmes d’infertilité après utilisation de la pilule.
75 % enceintes en moins de 6 mois

L’étude de l’équipe du Dr Alexandra Farrow* plaide en faveur d’une action bénéfique. Ces médecins britanniques ont entrepris une enquête auprès de 8 497 couples choisis au hasard. Les femmes ont été interrogées sur leurs anciennes habitudes contraceptives, alors qu’elles étaient enceintes de 18 semaines.

L’analyse des données recueillies a pris en compte toutes sortes de paramètres qui auraient pu modifier les résultats comme l’âge, le poids et la taille, l’existence d’un tabagisme maternel, la consommation d’alcool ou le niveau d’éducation.

Globalement, 74 % de ces couples sont parvenus à avoir un bébé en moins de 6 mois, 14 % en 6 à 12 mois et 12 % après plus d’un an. Ces résultats apparaissent tout à fait "normaux", c’est-à-dire correspond au temps moyen trouvé chez des couples ne souffrant pas de problèmes d’infertilité.

Cependant, les femmes qui avaient pris la pilule pendant plus de 5 ans ont été enceintes plus rapidement que les femmes n’ayant jamais utilisé cette forme de contraception ou l’ayant pris moins longtemps. Ainsi, les trois quarts d’entre elles ont réussi à devenir mères en moins de 6 mois contre 70,5 % des femmes n’ayant jamais utilisé la pilule.
Comment la pilule augmente-t-elle la fertilité ?

Comment expliquer ces résultats ? L’hypothèse que les femmes prenant la pilule sont naturellement plus fertiles que les autres femmes, est écarté par les auteurs.

Ils évoquent, en revanche, la possibilité que la pilule optimise les capacités de reproduction en contribuant à maintenir le stock de fer de l’organisme. Les femmes sous pilule tendent, en effet, à avoir des règles moins abondantes. Ce phénomène évite ainsi les déperditions de cet élément minéral.

Autre supposition, la prise de pilule pourrait diminuer le risque d’endométriose. Cette maladie se caractérise par la présence anormale de tissu utérin à l’intérieur des organes pelviens, voire parfois de la cavité abdominale. Cette affection altère les capacités de reproduction. La dissémination de ces bouts de tissu utérin en dehors de l’utérus semble, en effet, être favorisée par les règles, le sang tendant à remonter à l’intérieur du corps (menstruations rétrogrades).
Une conclusion favorable

Quoi qu’il en soit, les données de cette étude ne peuvent que réconforter les femmes qui désirent avoir un bébé après avoir pris la pilule pendant des années. Pas d’inquiétude non plus quant au devenir du bébé. De nombreuses autres études ont, en effet, prouvé que les enfants des femmes ayant pris la pilule ne diffèrent en rien des autres enfants. De même, le déroulement de la grossesse n’est pas influencé par l’utilisation antérieure de ce mode de contraception.

Dr Corinne Tutin

* Human Reproduction, octobre 2002 ; 17, 10 : 2754-2761
source: http://www.doctissimo.fr/html/sante/mag_2002/sem02/mag1101/sa_5985_pilule_booster_fertilite.htm


_________________
Salut Invité.

Au Mar 27 Juin, les membres de ce forum ont posté 32788 messages dans 3745 sujets.
Le forum existe depuis le 5 Mai 2008 et compte actuellement 51 inscrits.
Merci donc pour chaque passage et message laissé

rose-colombe

avatar
On a plus de secret
On a plus de secret
Alors ben c'est pas mon cas !
Je fais partie des exceptions qui confirme la règle

J'en ai oublié des pilules... et rien !
Et pour faire les bb, ben c'est pas venu du jour au lendemain !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum